Famille, vélo et coopération

Andrée Mathieu


J'aimerais vous parler de mon ami André Martin et de ses deux fils, trois citoyens de Magog au Québec. Ils viennent d'entreprendre une aventure unique. Les baby boomers parmi vous se rappelleront peut-être le roman culte des années 1970 intitulé le Traité du zen et de l'entretien des motocyclettes, dans lequel un père philosophe fait un voyage quelque peu initiatique avec son fils. C'est ce type de voyage de découverte qu'a récemment entrepris André, mais dans son cas il s'agit plutôt d'un pèlerinage à vélo sur la piste des coopératives européennes, en compagnie de ses deux fils, David et Charles.

André est professeur de philosophie associé à l'IRECUS (Institut de recherche et d'éducation pour les coopératives et les mutuelles de l'Université de Sherbrooke). David, l'aîné des frères, est étudiant en génie et membre de l'organisation Ingénieurs sans frontières à l'université de Sherbrooke. Son cadet, Charles, est étudiant en cinéma à Montréal. Une équipe du tonnerre pour ce genre de périple!

Leur périple en vélo s'intitule: À la recherche de la philosophie de la coopération! Il allait donc de soi que son point de départ soit Rochdale en Angleterre, puisqu'il s'agit du berceau de la coopération. Ville de tisserands, comme l'a été Magog, Rochdale a vu naître, en 1844, le premier magasin coopératif, dans le but d'assurer à sa clientèle de travailleurs des prix raisonnables et une bonne qualité de produits. C'était au plus fort de la Révolution industrielle.

Tout au long de son parcours, outre l'occasion de vivre une complicité unique avec ses garçons, André se propose d'interroger de nombreux coopérateurs pour savoir ce qu'ils entendent par "philosophie de la coopération". Gageons qu'à son retour notre philosophe itinérant en aura long à rajouter sur le sens profond de la coopération, qu'il aura vue à l'oeuvre dans les communautés européennes qui en ont fait leur modus vivendi, comme la Corporation Mondragon en pays basque, ou la région d'Émilie-Romagne dans le nord de l'Italie, où les deux tiers des habitants sont membres d'une coopérative.

André croit coopération. C'est pourquoi il n'hésite pas à s'impliquer au sein du conseil d'administration de la Coopérative de solidarité du Mont Orford, dont il reconnaît toujours la pertinence. Malheureusement, bien que le Québec ait accueilli le Sommet international des coopératives, au mois d'octobre dernier, et que le Mouvement Desjardins fasse partie de notre histoire, le modèle d'affaires coopératif est encore largement méconnu. Pourtant, le Québec compte plus de 3 300 entreprises coopératives et mutuelles, 8,8 millions de membres (particuliers et entreprises), et 173 milliards $ d'actif! Mais au-delà de la copropriété d'une entreprise, selon les propres mots de notre cycliste humaniste, "la coopération se présente surtout comme un état du cœur humain... Elle s'inscrit dans les préceptes de la solidarité profonde voulant pour l'autre son bien propre minimal".

Comme tous les gens de grand talent, André est humble. Il n'a donc pas cru nécessaire d'attirer l'attention des médias sur son aventure familiale exceptionnelle. Je ne lui ai pas promis d'être aussi discrète car je trouve qu'une expédition alliant exploit sportif, complicité père-fils, et découvertes, rencontres, entrevues autour d'un thème aussi éclairé que celui de la coopération, dans un monde qui en redécouvre peu à peu les vertus, ça mérite d'être connu par ses concitoyen(ne)s de Magog. Si vous me donnez raison, je vous invite à suivre le périple de André, David et Charles, sur un blogue consacré à leur Aventure: philo-coop:

Andrée Mathieu

À lire également du même auteur

Le vivant comme modèle
Chez Albin Michel vient de paraître un livre intitulé Le vivant comme modèle. La

Gaviotas
Un modèle de développement pour le 3e millénaire

L'homme dauphin et la philosophie de l'eau
Synchronicité? Quand Andrée Mathieu nous a proposé cet article elle ignorait to

Qu'est-ce qu'un sondage?
"Le sondage d'opinion semble relever à la fois de la science, forme moderne dominant

Le don de soi par l'art et par la science
La science ne peut connaître la bio-physico-chimie de la beauté. Pour connaître l

Plus de CO2 dans l'air, plus de sucre et moins de protéines dans vos carottes
Dans son cinquième rapport d'évaluation intitulé Les changements climatiq

La complexité de l'économie mondiale
Banques en faillite, crise du peso, dégringolade boursière, crise asiatique, faillite




Nos suggestions