Découverte du calcul intégral et différentiel

Jacques Dufresne
Précisons que Leibniz est tout le contraire d'un philosophe au sens péjoratif, qu'il ne se tourne pas vers la métaphysique par inappétence ou inaptitude pour la physique et les mathématiques. On reconnaît généralement qu'il a découvert la calcul intégral et différentiel avant Newton, même si la controverse sur cette question dure toujours. Par sa découverte du système binaire et de la logique du même nom, il est à l'origine des ordinateurs. Il a abordé ainsi avec la même souveraine aisance les principaux domaines du savoir. Par sa théorie des petites perceptions, il introduit en psychologie l'analyse infinitésimale que Newton avait réservée à l'étude du monde physique. Il a été le véritable fondateur de la psychologie dynamique, le premier à employer le mot inconscient tel que nous l'entendons aujourd'hui. On ne se déshonorerait pas en prétendant que Leibniz est un plus grand esprit que Newton. La distance qui les sépara n'en est que plus significative et plus instructive pour nous qui avons de plus en plus de raisons de ne plus nous satisfaire d'un monde machine.

À lire également du même auteur

Les ailes du texte: un regard kikuyu sur le style
Dans La ferme africaine, Karen Blixen raconte la fascination qu'exerçait le coucou de son

Une école inspirée
Nous avons le choix entre une école inspirée ou une école planifiée.

Science, bon sens, complotisme et science critique. En compagnie de Pierre Biron.
Science sans critique est ruine de la raison. Science sans bon sens est ruine du sens « Scie

Journal de l’été 2021. 2) Rapport du GIEC et Jeux olympiques
Le dernier rapport du GIEC sur les changements climatiques, plus alarmiste encore que les pré

La philosophie aujourd’hui, par Marco Jean
Philosopher aujourd’hui pour retrouver la valeur intrinsèque des choses par-delà

Journal de l’été 2021. 5) L’ Afghanistan des talibans
La leçon sur les imprévus de l’histoire qu’on peut en tirer




En marge de la Conférence de Glasgow