L'interdiction de la dissection

Jacques Dufresne
Parmi les raisons pour lesquelles on interdisait la dissection au Moyen Âge, il y avait cette conception des rapports de l'âme et du corps: «L'union de l'âme et du corps n'est pas un châtiment de l'âme, mais un lien bienfaisant grâce auquel l'âme humaine atteindra sa complète perfection.»

Autres articles associés à ce dossier

La dissection au Québec

Jacques Dufresne


La dissection en Europe

Jacques Dufresne


À lire également du même auteur

Les ailes du texte: un regard kikuyu sur le style
Dans La ferme africaine, Karen Blixen raconte la fascination qu'exerçait le coucou de son

Une école inspirée
Nous avons le choix entre une école inspirée ou une école planifiée.

Science, bon sens, complotisme et science critique. En compagnie de Pierre Biron.
Science sans critique est ruine de la raison. Science sans bon sens est ruine du sens « Scie

Journal de l’été 2021. 2) Rapport du GIEC et Jeux olympiques
Le dernier rapport du GIEC sur les changements climatiques, plus alarmiste encore que les pré

La philosophie aujourd’hui, par Marco Jean
Philosopher aujourd’hui pour retrouver la valeur intrinsèque des choses par-delà

Journal de l’été 2021. 5) L’ Afghanistan des talibans
La leçon sur les imprévus de l’histoire qu’on peut en tirer




En marge de la Conférence de Glasgow