Franchir le Rubicon

Jacques Dufresne

Le sort en est jeté... franchir le Rubicon. Ces deux expressions, associées à un même événement, sont dans la mémoire des Occidentaux, la parfaite évocation de la détermination d'un chef. Après sa conquête des Gaules, César, champion du parti populaire, inspira les pires craintes aux tenants du statu quo: les sénateurs. Pour éviter qu'il ne s'empare de Rome et du pouvoir absolu, le Sénat limita ses troupes à quelques légions, et surtout il lui interdit de franchir avec ces légions un ruisseau appelé Rubicon qui séparait la Gaule cisalpine, (Nord de l'Italie) de l'Italie proprement dite. Suétone (Vies des douzes Césars) nous dit qu'après avoir longuement médité sur les bords du Rubicon, César, semblant oublier qu'une armée dix fois plus nombreuses que la sienne l'attendait de l'autre côté, laissa tomber ces mot: "Allons où nous appellent les signes des dieux et l'injustice de nos ennemis. Le sort en est jeté." Rome allait ensuite être gouvernée par des empereurs.

À lire également du même auteur

Les ailes du texte: un regard kikuyu sur le style
Dans La ferme africaine, Karen Blixen raconte la fascination qu'exerçait le coucou de son

Une école inspirée
Nous avons le choix entre une école inspirée ou une école planifiée.

Science, bon sens, complotisme et science critique. En compagnie de Pierre Biron.
Science sans critique est ruine de la raison. Science sans bon sens est ruine du sens « Scie

Journal de l’été 2021. 2) Rapport du GIEC et Jeux olympiques
Le dernier rapport du GIEC sur les changements climatiques, plus alarmiste encore que les pré

La philosophie aujourd’hui, par Marco Jean
Philosopher aujourd’hui pour retrouver la valeur intrinsèque des choses par-delà

Journal de l’été 2021. 5) L’ Afghanistan des talibans
La leçon sur les imprévus de l’histoire qu’on peut en tirer




En marge de la Conférence de Glasgow