Le promulgateur d'absolu

Léon Bloy

« Avez-vous remarqué la haine infinie, la haine d'exception, tragique et surnaturelle, intraduisible, même en patois carthaginois, dont l'humanité généreuse rémunère tout promulgateur d'ABSOLU?

[...] si quelque lueur d'Absolu se manifeste en n'importe qui, à propos de n'importe quoi, les cailloux et les blocs de marbre dont toute âme est pavée, s'insurgeront à la fois contre le pauvre mortel assez férocement élu du Seigneur pour colporter sur notre fumier ce néfaste rayon mourant du septième ciel! »

Autres articles associés à ce dossier

Les faux absolus

Victor Hugo

Heidegger reprendra au XXe siècle ce thème de la confusion de l'exact et du vrai, qui fait partie de l'héritage cartésien.

À lire également du même auteur

"Le duel est une ânerie..."
"Réponse à un imbécile, dictée à un secrétaire bénévole" (Léon Bloy).

Une martyre
Le texte présenté sur cette page a d'abord paru dans le journal Gil Blas de Juillet 1893 à Avril

Une idée médiocre
Le texte présenté sur cette page a d'abord paru dans le journal Gil Blas de Juillet 1893 à Avril

Tout ce que tu voudras!...
Le texte présenté sur cette page a d'abord paru dans le journal Gil Blas de Juillet 1893 à Avril

Terrible châtiment d'un dentiste
Le texte présenté sur cette page a d'abord paru dans le journal Gil Blas de Juillet 1893 à Avril

Projet d'oraison funèbre
Le texte présenté sur cette page a d'abord paru dans le journal Gil Blas de Juillet 1893 à Avril

Les premières plumes d’un vieux dindon
Une critique dévastatrice du roman En 18.. des frères Goncourt.




En marge de la Conférence de Glasgow