L'âme du vin

Charles-Pierre Baudelaire
Baudelaire fera dire à l'âme du vin chantant dans les bouteilles:
«Car j'éprouve une joie immense quand je tombe
Dans le gosier d'un homme usé par ses travaux,
Et sa chaude poitrine est une douce tombe
Où je me plais bien mieux que dans mes froids caveaux.

J'allumerai les yeux de ta femme ravie
À ton fils je rendrai sa force et ses couleurs
En toi je tomberai, végétale ambroisie

... Pour que de notre amour naisse la Poésie
Qui jaillira vers Dieu comme une rare fleur!»

Autres articles associés à ce dossier

Mettre du vin dans son eau

Léon Daudet

Voici le témoin d'une époque où l'eau paraissait plus dangereuse que le vin pour la santé... et le vin préférable à la drogue qui le remplace t

J'adore la vie

Raoul Ponchon

De la gastronomie de l'oeil à celle de la bouche.

Éloge de mon nez

Raoul Ponchon

À tous les buveurs de vin qui ont du nez.

À lire également du même auteur

Assommons les pauvres !
Voici la description que propose de cette oeuvre Alain Garrigou, professeur de science politique &ag

Vers pour le portrait de M. Honoré Daumier
« Ces stances ont été faites pour un portrait de M. Daumier, gravé d’après le remarquable

Qu'est-ce que le romantisme?
Passage extrait des Curiosités esthétiques.

Mon coeur mis à nu
Oeuvre dense et provocante où Baudelaire témoigne de ses admirations (pour le poète, le prêtre,




En marge de la Conférence de Glasgow