Le pissenlit

Rina Lasnier
Quand il redresse le printemps
de sa hampe cambrée de soleil,
il pollinise de foulées fauves
toute la terre tournant à l'ombre

C'est lui oracle de nuit et d'orage,
croissance sûre, sa fuite lente;
ne touche pas à sa lumière pileuse
Ta main décompose un nimbe d'or

Autres articles associés à ce dossier

À lire également du même auteur

L'animal dans l'univers
On a pris l'habitude de faire naître la vie de la matière inanimée. Voici la vision opposée: gra




En marge de la Conférence de Glasgow