William Brymner - Le Champ-de-Mars

Bernard Lebleu

On ne peut lire sans sourire ce que le jeune Brymner, plein d’espoir, écrivait à sa mère depuis Paris où il poursuivait ses études artistiques : « Je crois que je n'aurai pas besoin d’enseigner pour gagner ma vie ». Car c’est en grande partie en tant que pédagogue que Brymner a laissé son empreinte sur le développement de la peinture au Canada. Pendant plus de 30 ans, il enseignera à la Société des arts de Montréal. Plusieurs de ses élèves vont devenir de grands noms de l’art canadien : Clarence Gagnon, A. Y. Jackson, Prudence Heward, Edward Holgate, Anne Savage. Ami de Horatio Walker, James W. Morrice et Maurice Cullen, il partage avec eux le plaisir de la peinture en plein air sur la Côte-de-Beaupré. Son œuvre témoigne d’une grande ouverture aux différents courants artistiques qui circulent à son époque. Le Champ-de-Mars, une œuvre de 1892, représente la place dédiée aux exercices militaires située en bordure de ce qu’on appelle aujourd’hui le Vieux-Montréal. On retrouve dans cette toile la double influence de Manet par l’usage de ce noir très pur qui souligne et met en valeur les silhouettes à l’avant-plan, et celles des impressionnistes dont on reconnait la touche vive, la neige aux teintes bleutés et les rehauts de blanc qui simulent des éclats de lumière alors que le soleil se couche sur la ville.

< Précédent Suivant >



Articles récents

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et de Cather

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.

  •  

    L'inflation généralisée

    Jacques Dufresne
    L’inflation, un mal multiforme et universel ? Le premier sens que le CNRTL donne au mot est  médical : enflure, inflammation. L

  •  

    Pâques et les calendriers

    Jacques Dufresne
    Notre attention a besoin d’être tirée chaque jour vers le haut, et vers le zénith lors de grandes fêtes comme Pâ