Grandma Moses - Scène d'hiver

Bernard Lebleu

Le portrait que Norman Rockwell a fait de Grandma Moses, alias Anna Robertston, résume le caractère sans prétention, la force intérieure qu'une vie de labeur exigeant n'est pas parvenue à courber et la bienveillance de cette humble fermière, devenue, à un âge où plusieurs commencent à s'éteindre, une des artistes préférées du public américain. Elle prend le pinceau vers l'âge de 78 ans lorsque l’arthrite l’empêche de continuer de prendre part aux corvées domestiques. Elle peindra près de 1500 tableaux au cours des années qui suivront, jusqu'à son décès à l'âge de 101 ans. Son imagination généreuse amplifie les charmes bucoliques des paysages en damiers du nord de l'état de New-York et du sud du Vermont. Son art est tout entier voué au plaisir de raconter les grands et petits événements de la vie rurale dans la Nouvelle-Angleterre. À l'instar de Picasso qui disait: "Je ne cherche pas, je trouve", Grandma Moses aurait pu dire: "Je ne peins pas, je raconte", car elle a peint avec une facilité et un bonheur d'invention extraordinaire. Avec une insouciance rieuse, elle fait fi des difficultés que surmontent avec peine la plupart des artistes formés dans les académies. Ses compositions recèlent des raccourcis prodigieux, des mises-en-scène originales et brillantes, le tout servi par des palettes chromatiques riches et justes, qui varient au gré des saisons. Fait rare qui témoigne du parcours unique de cette grande dame de l’art naïf, c’est au MoMA à New York qu’a lieu sa première exposition individuelle, en même temps que celle consacrée au Guernica de Picasso. Une de ses toiles orne encore aujourd’hui le salon ovale de la Maison Blanche à Washington.

< Précédent Suivant >



Articles récents

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et de Cather

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.

  •  

    L'inflation généralisée

    Jacques Dufresne
    L’inflation, un mal multiforme et universel ? Le premier sens que le CNRTL donne au mot est  médical : enflure, inflammation. L

  •  

    Pâques et les calendriers

    Jacques Dufresne
    Notre attention a besoin d’être tirée chaque jour vers le haut, et vers le zénith lors de grandes fêtes comme Pâ