Des dockers, il n’y en a plus aujourd'hui

Roberto Piazza (alias Little Bob)

Parmi les titres que tu as composés, lesquels seraient les plus proches du blues ?

Il y en a beaucoup. Dans l’album Live In The Dockland, j’évoque mon quartier. Il change. C’est l’ancien quartier des docks. Des dockers, il n’y en a plus puisque aujourd’hui tout arrive par container. Les caissons sont directement transbordés dans des trains ou des camions. Donc tous les entrepôts sont en train de disparaître. Dans ‘Livin In The Dockland’,je vois des fantômes sortir des murs des entrepôts, je vois toute cette vie qu’il y avait avant, ces trucs pénibles qui se passaient à cet endroit… Les gens travaillaient dur, en même temps ils étaient heureux, ils gagnaient leur vie, quoi ! 

"Interview - Little Bob - Le blues des docks". Propos recueillis par Pascal Duval. Blues Again !




En marge de la Conférence de Glasgow