Le pseudo «bien universel»

Max Scheler
Remplaçons le mot Angleterre par États-Unis et les termes «beatus possidens» par «pax americana» et on verra le parallèle à faire avec la politique américaine de nos jours!
Cette idée du «bien universel», nous l'entendons souvent émise, non pas chez les hommes d'État allemands, français et italiens, mais chez les hommes d'État et les théoriciens anglais. Trois raisons à cela: premièrement, c'est un principe séculaire de la politique anglaise d'affirmer que l'intérêt de l'Angleterre se confond avec l'intérêt du monde entier; deuxièmement, cette attitude est commandée par le caractère international de l'Empire, par le pacifisme du «beatus possidens» [notre traduction: le possédant heureux]; et troisièmement, c'est là la théorie du libéralisme et des libre-échangistes. Cette idée du bien universel est fausse en soi; elle n'est que l'idéologie politique propre à l'Angleterre.

Autres articles associés à ce dossier

À lire également du même auteur

Le génie et l'amour du monde
Comment le rapport des hommes avec le monde a-t-il pu prendre une forme telle qu’aucune limite




Articles récents

  •  

    Ukraine, une guerre de religion fatale pour la religion

    Marc Chevrier
    Le Kremlin a refusé à la mi-décembre d’envisager à Noël une trêve de sa guerre en Ukraine, ce qui entre p

  •  

    Mourir sagement ou chrétiennement ? Socrate et le Christ

    Richard Lussier
    Difficile d’être plus vrai et plus dense sur un sujet si fondamental et si controversé  

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.