Fête et musique

Hélène Laberge
Quand grands et musiciens voguaient de concert...
Musiques d'eau et feux d'artifice

Imaginez la splendeur de la scène suivante rapportée par un journal de Londres:

«Mercredi soir 17 juillet (1717), vers huit heure, le roi (George Ier) s'embarqua à Whitehall sur une barge ouverte dans laquelle se trouvaient aussi la duchesse de Bolton, la duchesse de Newcastle, la comtesse de Godolphin, Madame Kilmanseck et le comte d'Orkney. Et il remonta la rivière en direction de Chelsea. Il y avait également plusieurs autres barges avec des personnes de qualité et un si grand nombre d'embarcations que la rivière entière en était en quelque sorte recouverte. Une barge de la City Company était utilisée pour la musique: 50 instruments de toutes sortes qui jouèrent pendant tout le trajet à partir de Lambeth (tandis que les barges étaient entraînées par la marée jusqu'à Chelsea sans qu'il soit nécessaire de ramer) les plus plaisantes symphonies (Water Music) composées pour l'occasion par Mr Haendel). Elles plurent tellement à Sa Majesté qu'elles durent être jouées trois fois pendant l'aller et le retour. À onze heure, Sa Majesté débarqua à Chelsea où un souper était préparé, et là encore, il y eut un autre concert très plaisant qui se termina à deux heure. Après cela, Sa Majesté regagna sa barge et revint par le même chemin, et la musique continua à jouer jusqu'à ce qu'elle ait touché terre.»

Le même Georg Friedrich Haendel (1685-1759) sonorisera magistralement des feux d'artifice (Royal Fireworks Music, 1749). Voilà d'éblouissantes musiques environnementales bien avant la lettre!

Autres articles associés à ce dossier

Si vis pacem para festum

Sylvie Escande

Quand le style se joint à l'observation pour rendre l'ethnologie vivante.

À lire également du même auteur

Fernand Dumont et la religion catholique au Québec
Dans les mots de tous,.Fernand Dumont, après nous avoir  donné à comprendr

Lettre de Noël à une amie française sur l'écrivain québécois Mario Pelletier
Lettre de Noël à une amie française, qui a connu le Québec. Sur un é

Vin
Extrait d'un article sur l'histoire de la nourriture cité ailleurs sur ce site.

L'art naïf ou les couleurs de la vie
« En matière d'art, l'érudition est une sorte de défaite : elle &

Jean-Pierre Parra, médecin poète
Dans cet «état de veille permanent», qui devrait être la définition




En marge de la Conférence de Glasgow