En bouquinant

Gabriel Marc
En bouquinant sur les quais parisiens...
À Albert Lenfant

Le quai Voltaire est un véritable musée,
En plein soleil. Partout pour charmer le regard,
Armes, bronzes, vitraux, estampes, objets d'art,
Et notre flânerie est sans cesse amusée.

Avec leur reliure ancienne et presque usée,
Voici les manuscrits sauvés par le hasard;
Puis les livres : Montaigne, Hugo, Chénier, Ronsard,
Ou la petite toile au Salon refusée.

Le ciel bleuâtre et clair noircit à l'horizon.
Le pêcheur à la ligne a jeté l'hameçon;
Et la Seine se ride aux souffles de la brise.

On bouquine. On revoit, sous la poudre des temps,
Tous les chers oubliés ; et parfois, ô surprise !
Le volume de vers que l'on fit à vingt ans.

Autres articles associés à ce dossier

Le bibliomane

Denis Diderot


L'âme du bibliophile

Remy de Gourmont





En marge de la Conférence de Glasgow