William Kurelek - La maison sur le talus

Bernard Lebleu

On le surnomme le Bosch ou le Bruegel des Prairies canadiennes. La comparaison avec Bosch rappelle le drame de cet artiste aux prises avec de sévères troubles psychiques qui lui ont valu de passer de longues périodes en institution. Décédé en 1976 alors qu'il commençait tout juste à savourer une reconnaissance nationale, il a laissé derrière lui une oeuvre multiple, colorée, enjouée, marquée à la fois par son héritage d'immigrant ukrainien et par une foi brûlante qui se heurtait à l'indifférence d'un monde consumériste, un appel spirituel renforcé par la hantise de l'apocalypse atomique.  Il a peint les paysages plats des Prairies canadiennes, entre les grandes forêts de l'Ontario et les Montagneuses Rocheuses, comme aucun autre artiste avant – et même après lui, en inventant à la fois ses sujets et la façon de les représenter. Alors que l’été et le temps des moissons sont souvent pour l’artiste l’occasion de sombres méditations sur un avenir chargé de menaces, l’hiver est le temps de l'insouciance,  des jeux auxquels s’adonnent de minuscules figures perdues dans un océan infini de neige comme dans cette toile de 1967 intitulée La Maison sur le talus.

< Précédent Suivant >



Articles récents

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et de Cather

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.

  •  

    L'inflation généralisée

    Jacques Dufresne
    L’inflation, un mal multiforme et universel ? Le premier sens que le CNRTL donne au mot est  médical : enflure, inflammation. L

  •  

    Pâques et les calendriers

    Jacques Dufresne
    Notre attention a besoin d’être tirée chaque jour vers le haut, et vers le zénith lors de grandes fêtes comme Pâ