Instruments de musique

Le plus vieil instrument connu est un rhombus en bois de renne découvert en Dordogne et pouvant dater de 12,000 ans avant notre ère. On a retrouvé en Chaldée des instruments à vent datant d'environ 3,000 ans av. J.-C. divers types de flûtes, des aulos à pavillon recouvert et (ou) recourbé, des trompettes à pavillon évasé; des instruments à corde: harpes, cithares, psaltérions, luths; et des instruments à percussion: cymbales, timbales, tambours et balags (grosse caisse). Cette civilisation suméro-chaldéenne (5,000 ans av. J.-C.) qui a eu une grande influence sur les Assyriens, les Hébreux, la Grèce, l'Égypte et les Romains nous a donc donné, à travers ces nations fondatrices de notre civilisation, certains des instruments que nous utilisons encore maintenant.

Les Grecs avaient une prédilection pour la lyre et la cythare: «la lyre et la cithare jouaient un rôle prédominant dans la poésie lyrique, mais l'aulos se joignait à elle pour accompagner les odes de Pindare et tenaient le monopole dans le domaine du dithyrambe et des choeurs dramatiques; la lyre régnait sur l'instruction athéniennne, l'aulos trouvait sa place dans la vie sociale et militaire».1 De grands poètes ont eu leurs noms associés à d'autres instruments: Homère et son kitharis, Sapho et son barbytos. La mythologie grecque attribue l'invention de la lyre à Hermès, qui l'offre à Apollon et à Orphée. Le tragique amour de ce dieu pour Eurydice inspirera le célèbre opéra de Gluck (1714-1787): Orphée et Eurydice. Une religion naîtra du culte d'Orphée, l'orphisme, laquelle exercera une influence profonde dans toute la Grèce du VIe siècle av. J.-C. jusqu'à la fin de l'Antiquité.

Articles


Dossiers connexes




Nos suggestions