Faits saillants, 29 mars 2022

La récente vague de chaleur en Antarctique, avec une température de -11.5C à un site alors que la normale était -49C, pourrait bien constituer un record absolu quant à l'ampleur de l'anomalie.  - Une compagnie galoise a conçu un appareil servant à épaissir la glace, qu'elle entend mettre à l'essai au Nunavut. - Un projet de loi américain imposerait aux entreprises pétrolières de divulguer les émissions de gaz à effet de serre non seulement dues à leurs propres opérations mais également celles provenant de la consommation du produit final par les usagers.

Extraits du relevé de presse de l'American Meteorological Society
La récente vague de chaleur en Antarctique, avec une température de -11.5C à un site alors que la normale était -49C, pourrait bien constituer un record absolu quant à l'ampleur de l'anomalie.  Il semble que nulle part ailleurs, peu importe la saison, on n'avait encore observé un écart de 38C.  C'était aussi la température la plus élevée notée à ce site peu importe la saison. https://www.cnn.com/2022/03/28/weather/antarctica-world-record-high-temperature-anomaly-climate/index.html

Extraits de la revue de presse d’Environnement et changement climatique Canada
Une compagnie galoise a conçu un appareil servant à épaissir la glace, qu'elle entend mettre à l'essai à deux endroits du Nunavut l'hiver prochain.  L'appareil prend l'eau sous la glace et la pulvérise au-dessus, formant un étang qui gèlera rapidement et en augmentera l'épaisseur.  Ceci n'a aucun effet sur les changements climatiques mais peut en atténuer les conséquences en retardant localement la fonte printanière.  L'idée est bien accueillie par les communautés visées qui vont collaborer. Le système comprend une éolienne et est facile à déplacer en motoneige.  https://www.cbc.ca/news/canada/north/real-ice-re-icing-machine-nunavut-1.6393326

La première émission d'obligations vertes du Canada a rapidement recueilli $5 milliards destinés à des projets de nature environnementale. Même si le rendement sera légèrement moindre que les obligations standards, soit 0.02% de moins par année en moyenne, le marché était prêt à en absorber le double. Un autre exemple que l'environnement et l'économie peuvent converger.  https://www.theenergymix.com/2022/03/25/canadas-first-green-bond-raises-5b-leaves-investors-wanting-more/

Les grandes banques canadiennes ont déjà fait part de leur intention de réduire les émissions de carbone provenant de leurs activités et investissements. Elles ont tout de même demandé d'annuler, ou retarder, la mise en application de règles imposant aux entreprises de dévoiler leur vulnérabilité aux changements climatiques. Cette information serait profitable aux actionnaires mais certaines entreprises seraient trop vulnérables présentement, et l'information ne serait pas fiable ou utilisable pour plusieurs autres.  https://thenarwhal.ca/canada-big-5-banks-climate/

Ailleurs sur la toile
Un projet de loi américain imposerait aux entreprises pétrolières de divulguer les émissions de gaz à effet de serre non seulement dues à leurs propres opérations mais également celles provenant de la consommation du produit final par les usagers. Ces informations représenteraient davantage leur impact total sur le bilan de carbone, et est demandé par les investisseurs consciencieux.  L'industrie souhaite limiter la portée du projet de loi mais il lui serait difficile de nier la réalité de ces émissions. https://nationalpost.com/pmn/environment-pmn/u-s-fuelmakers-on-hook-for-vehicle-emissions-in-new-sec-rule

Extrait

La première émission d'obligations vertes du Canada a rapidement recueilli $5 milliards destinés à des projets de nature environnementale. Même si le rendement sera légèrement moindre que les obligations standards, soit 0.02% de moins par année en moyenne, le marché était prêt à en absorber le double. Un autre exemple que l'environnement et l'économie peuvent converger.

Publications récentes


Dérèglements climatiques

La gestion de l'urgence climatique et le Canada? un désastre!!!
Robert Mailhot
En 2020, le Canada s'est classé au 55e rang des 61 pays évalués au niveau d

Climat et mondialisation: les États-Unis à la croisée des chemins
Robert Mailhot
Il y a plus d’un an déjà, j’étais persuadé que les enjeux cl

Les dérèglements climatiques 3, L’atmosphère et les océans
Robert Mailhot
Voici le troisième volet de Belle et fragile, la fresque scientifique de Robert Mailhot sur l

Dérèglements climatiques, les régions polaires
Robert Mailhot
 Voici, dans ce premier article, un aperçu des découvertes scientifiques qui, au




Articles récents